Paranoïa 2.0 : peut-on encore surfer sur Internet sans craindre pour sa vie privée ?

C’est la question à 1 million de dollars (soit 755 878 €). Mais comme on est gentils chez iProtego, on va vous répondre : NON. Voilà, un simple non. Non il n’est pas possible de surfer sans être traqué, espionné, suivi… On vous prévient pourtant sur la page navigation privée de Google : « Faites attention […] aux agents secrets susceptibles de vous surveiller, aux personnes qui se tiennent debout derrière vous. » Si Google le dit… Bon comme vous êtes de gentils internautes qui lisez régulièrement notre blog (vous la sentez l’ironie ?), on va quand même vous donner 2 ou 3 trucs histoire de ne pas finir complètement paranoïaques. Mais avant tout, faisons ensemble un petit tour de l’actu de la semaine sur le web :

Peut-on encore navibuer sans avoir peurt de se faire voler ses données personnelles sur internet ?

La NSA se calme sur la surveillance des données personnelles… Ah bah non en fait…

Le respect de la vie privée à la NSA, ils ne connaissent pas. Après le scandale de l’affaire PRISM, voilà qu’Edward Snowden nous livre un encore plus gros poisson : XKeyscore. Un petit logiciel pas du tout inquiétant qui permet à n’importe quel agent de la NSA de consulter les historiques de recherche, les mails, les numéros de téléphone, les chats de n’importe quel internaute. C’est rassurant n’est-ce pas ? Mais bon, le gouvernement américain a tout de même réussi à arrêter plus de 300 terroristes grâce à XKeyscore, ça vaut bien 2,7 milliards d’internautes.

En parlant de XKeyscore, un très bon article est paru sur le site Reflets. L’article explique très bien comment la presse s’est quelque peu enflammée sur cette histoire. Premier argument : la faisabilité du projet. Avoir accès à toutes les données personnelles de tous les internautes serait totalement impossible. Quant à aller récupérer les infos sur les grandes plateformes de contenus comme les réseaux sociaux, c’est trop visible donc trop risqué.

Edward Snowden vient de révéler que la NSA avait un autre logiciel espion pour surveiller votre vie privée et collecter vos données personnelles

Pour l’auteur de l’article, nous ne nous posons pas les bonnes questions. La question principale résiderait dans le fait que les États-Unis disposeraient des câbles de fibre optique formant la « colonne vertébrale » du net. Toutes nos données circulent donc sur ces fameux câbles qui traversent le continent américain. Partant de là, il n’est pas compliqué de poser des sondes et d’espionner les communications de tout le monde. Le problème n’est donc pas XKeyscore mais le système mis en place pour récupérer les données personnelles.

Deuxième point, a qui le gouvernement a confié la construction de cette infrastructure d’écoute ? Toujours selon l’article, il est peu probable que la NSA ait mis en place toute seule comme une grande une si grosse machine. Il y a donc eu des sous-traitants. Lesquels ? C’est la question qui reste sans réponse pour le moment.

Le FBI serait capable d’activer à distance les micros sur les smartphones Androïd

Bonne nouvelle ! Vos conversations privées peuvent donc être enregistrées sans que vous le sachiez ! Et là encore, l’argument contre balancé est la lutte contre le terrorisme et la pédopornographie… Alors bien sûr, certains diront que le FBI ne s’éclate sans doute pas à se faire des aprèm « espionnage » juste pour le plaisir d’écouter ce que font les gens mais les faits sont là. On peut pénétrer votre smartphone afin de découvrir votre vie privée.

Le FBI pourraient actionner des micro cachés dans les smartphones Android pour espionner nos communications et notre vie privée

La France s’arme contre les cyber-attaques

Cocorico ! Le gouvernement français étudie en ce moment un projet de loi visant à renforcer notre cyber-défense. Après les affaires d’espionnage venues des États-Unis, le gouvernement a décidé de se prémunir contre les cyber-attaques. Il est était temps vous me direz…

Et sinon, y a des solution pour préserver notre vie sur Internet ?

Des solutions il y en a. Et pas des trucs hyper compliqués seulement dignes des hackers chevronnés. Le Blog du Modérateur a d’ailleurs publié un article où il donnait 3 outils incontournables pour protéger sa vie privée sur internet. Ces outils sont assez simples d’utilisation et très souvent gratuits. Vous avez par exemple les VPN, il s’agit juste d’un petit logiciel à télécharger qui va vous permettre de contrer les données de géolocalisation de votre ordinateur. Pratique pour voir certains contenus qui sont limités à certaines zones géographiques ou simplement parce que vous ne voulez pas qu’on sache d’où vous venez.

Le projet Tor à télécharger gratuitement pour anonymiser vos connexions internet et sécuriser votre vie privée sur le web

Dans le même esprit vous avez le must du must, le réseau TOR, le saint oignon comme on l’appelle dans le milieu (y a que nous qui l’appelons comme ça en fait). Vous pouvez télécharger TOR gratuitement et ainsi naviguer anonymement puisque votre connexion va passer par différents nœuds dans différents pays et ainsi rendre impossible toute traçabilité. Et si les plus vilains d’entre vous veulent en profiter pour aller faire un tour sur le deep web, c’est par TOR qu’il faut passer… Mais nous n’irons pas plus loin au risque de choquer les plus jeunes. Quoique, on vient d’apprendre que le FBI aurait infiltré le réseau TOR. Plusieurs sites cachés auraient donc été fermés. Plus trop safe le deep web quoi…

Vous avez aussi la solution des proxys, un peu moins fiable, et en cherchant sur le net vous trouverez sûrement d’autres outils pour anonymiser une navigation plus sécurisée sur le web.

Sinon vous pouvez aussi participer aux Crypto Party, des soirées organisées dans le but d’échanger avec d’autres internautes sur les différents outils d’anonymisation existant pour protéger votre vie privée sur le web.

Et si vous voulez savoir ce que le web dit de vous et ainsi voir où circulent vos données personnelles, vous avez toujours le diagnostic gratuit e-réputation de Googlemii.

Allez, sus à l’espionnage sur internet ! On se retrouve la semaine prochaine et comme dirait Godefroy, que trépasse si je faiblis !

Godefroy de Montmirail - les Visiteurs

Article rédigé par Team iProtego