Estelle a récemment publié sur le blog d’Iprotego un article traitant du SERP squatting des annuaires de personne. Ce type de site web se sert des requêtes émises dans Google pour enrichir leur base de données.

Vos données personnelles (trouvées sur la toile) peuvent aussi être utilisées sur un autre type de site. Vous, qui vouliez faire du personal branding, vous vous retrouvez, cette fois, le « C*N » du jour.

Jerk.com, vous connaissez ?

Comment ça marche ?

(Pour les non-anglophones,jerk signifie tout bonnement c.n selon notre ami Larousse)

Jerk.com est un site ou l’ambiance « campus américain » règne. Mais que penser de son concept ? Il s’agit la de qualifier de « Saint » ou « Jerk » les différents profils postés sur le site (célébrités ou personne lambda), mais pas seulement.

Le site se sert des requêtes Google pour créer des profils automatiquement mais aussi des réseaux sociaux tels que Facebook & Twitter, tout comme le font déjà des sites type Badoo, pour ne citer qu’eux. Il est possible pour n’importe quel internaute de « soumettre un jerk », n’importe qui peut donc créer un profil à votre nom pour le soumettre aux critiques ( avec biographie rédigée méticuleusement par votre détracteur évidemment). Lire la suite