Nous vous en parlions il y a quelques mois à travers un article : le droit à l’oubli reste une notion bancale qui n’est pas toujours respectée.
En effet, si les jeunes Californiens peuvent bénéficier depuis Septembre 2013 de la protection offerte par la loi Eraser, en Europe et en France jusqu’à présent les internautes pouvaient faire appel à un « droit à l’effacement »  mais malheureusement ces directives font référence à un texte vieux de 15 ans, et n’étaient plus réellement adaptées au web que nous connaissons actuellement.

Mais aujourd’hui Google nous donne enfin les moyens de mieux protéger notre vie privée et nos données personnelles, et cela nécessite quelques explications.
Lire la suite