grumpy-cat-buzz

Qu’est ce que le Big Data ?

Définition

On peut qualifier le big data comme l’ensemble des technologies permettant de stocker et analyser très rapidement de grandes masses de données.

Ces données peuvent être autant d’ordre professionnel (données d’entreprises, transactions de commerce en ligne…) que personnel (objets connectés, contenus web, données géolocalisées, échanges sur les réseaux sociaux…)

On qualifie le Big Data d’après le principe des trois V : volume (de plus en plus massif) des données, variété (données structurées ou non structurées) et vélocité (collecte et analyse en temps réel). Un quatrième élément en V peut également être intégré à cette définition, à savoir la véracité, qui consiste à vérifier la crédibilité de la source avant exploitation des données concernées.

La petite histoire du Big Data

L’appellation Big Data remonte à 20 ans et est le fruit de l’Association for Computing Machinery. La baisse du coût des technologies et l’évolution de ces dernières a favorisé l’essor du Big Data. Par ailleurs, de nombreux logiciels de base de gestion de gros volumes de données sont accessibles en open-source, favorisant alors l’accès même aux plus petites structures. Supercalculateurs et cloud computing jouent par exemple un rôle non-négligeable dans l’essor du Big Data.
Pour vous donner une petite idée, le volume de données produites à travers le monde devrait atteindre 40 zettaoctects en 2020. Zetta quoi ? Zettaoctet, une mesure que vous ne connaissez pas (encore), et pour cause : un zettaoctet représente pas moins de…1 000 000 000 000 000 000 000 octets soit plus de 931 milliards de gigaoctets !

Intérêts et enjeux

Les finalités du Big Data sont diverses et variées dans la mesure où ces technologies touchent à tous les domaines de notre vie quotidienne : des données de notre banque à celles de notre entreprise en passant par nos achats en ligne et nos objets connectés par exemple. On peut néanmoins dégager deux grandes tendances dans l’intérêt d’utiliser des technologies de Big Data :

Big Data et prédiction

En profilant de nombreuses données, le Big Data permet, dans une certaine nuance, de prédire certaines données futures, sur les comportements usagers par exemple. Un objectif qui n’est pas sans rappeler les cookies, ces petits traceurs web qui viennent guetter votre navigation sur le site afin de mémoriser ces infos pour vous proposer une navigation plus personnalisée par la suite. Les analyses prospectives marketing sont ainsi grandement facilitées par l’accumulation de données des clients, via par exemple un site web. On va récupérer, stocker et analyser les données (profils types et comportements sur le site qui y sont associés) des clients sur un site marchand pour ensuite mieux comprendre et anticiper les comportements des clients potentiels sur le même site. En d’autres termes, la technologie va « apprendre » d’après les tendances dégagées par ces données. Autre intérêt : celui d’anticiper les risques, voire de prévenir la criminalité.

Si le Big Data n’est pas la Madame Irma 2.0, il promet néanmoins de grands progrès en matière de profiling, ce qui peut s’avérer à la fois pratique, notamment pour les marketeurs, mais aussi effrayants pour les citoyens, ce qui nous amène à parler de notre dernier point : les enjeux du Big Data pour la vie privée.

Enjeux pour la vie privée

En effet, là où le Big Data ne fait pas que des adeptes, c’est qu’il contribue à récolter tout un tas de données personnelles nous concernant. Habitudes de navigation web, publications sur les réseaux sociaux, crédits à la consommation, virements automatiques depuis ou vers notre compte bancaire…tout y passe, ou presque. Une technologie qui suscite bien la méfiance voire la colère de certains opposants partisans du respect à la vie privée. Autre aspect : celui des risques, mais pas de la gestion des risques. Non, les risques d’une déviance du Big Data, les risques de failles de sécurité qui ouvriraient une brèche donnant accès à nos données à…on ne sait pas trop en fait. Et c’est bien ça qui fait peur, non ?

Pour autant il ne faut pas diaboliser le Big Data : utilisé à bon escient, il s’avère incroyablement pratique, voire indispensable. Les entreprises sont confrontées à des besoins de traitement de données de plus en plus importants, les clients veulent toujours plus d’accès à l’information…allez, un petit exemple pour ponctuer notre définition du Big Data : sans celui-ci, il serait difficile d’utiliser les réseaux sociaux ou encore d’avoir accès à toutes les infos sur nos transports par exemple. Alors…convaincu ?

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

huit + neuf =