De plus en plus de lieux, cafés, aéroports, hôtels ou même plages, proposent le WiFi gratuit et complètement libre. De prime abord, cela paraît bienveillant pour les clients, mais ce n’est pas sans danger. En effet, il est de coutume de dire et penser « Si c’est gratuit alors vous êtes le produit ». Tel est très souvent le cas avec cet accès au WiFi libre.

Le Wifi gratuit et les données personnelles

Logo Wifi Gratuit

Logo Wifi Gratuit

Pour se connecter au Wifi gratuit, il est courant de devoir donner son adresse e-mail, fournir ses coordonnées, accepter d’être géolocalisé ou encore devoir regarder des publicités. Cet échange non monétaire peut présenter un risque pour nos données personnelles.

D’après une étude dévoilée par Norton by Symantec le 10/07/2017, 55% des personnes interrogées ont dit être prêtes à fournir n’importe quelle information pour pouvoir se connecter au réseau WiFi proposé.  Pour 43% d’entre eux également, cela est devenu un reflex quasi instinctif de se connecter au réseau gratuit, que cela soit dans un restaurant, une gare, à l’hôtel ou même chez un proche. Certains paraissent même en manque de connexion : 25% ont avoué avoir déjà tenté de se connecter à la WiFi sans la permission du propriétaire, parfois même en cherchant à deviner ou pirater le mot de passe d’accès (7%).

Ces personnes se connectent via ces réseaux gratuits afin de pouvoir effectuer des recherches sur Google Maps, utiliser leurs applications, pour consulter et envoyer des mails ou messages ou encore partager sur les réseaux sociaux. Parfois, certains refusent la déconnexion afin de garder contact avec leur travail. Le WiFi gratuit et libre permet, comme il le traduit, d’économiser sur son forfait DATA.

Attention aux réseaux ni privés ni sécurisés

Ces réseaux n’étant pas privés ni sécurisés,  les données personnelles que l’on transmet durant cette connexion sont vulnérables car peuvent être facilement accessibles par des hackers. Pour autant, 69% des français pensent leurs informations en sécurité lorsqu’ils se connectent en WiFi public.

Se connecter au Wifi gratuit : méfiance sur ses données personnelles

Se connecter au Wifi gratuit : méfiance sur ses données personnelles

Sondage effectué entre le 18 mai et le 5 juin 2017 auprès de 15 532 utilisateurs de supports mobiles connectés à un WiFi public, de 18 à plus de 72 ans.

Guide pratique sur le wifi gratuit

Quelques conseils pour gérer votre identité numérique, pour utiliser un réseau WiFi gratuit :

  • N’enregistrez par vos mots de passe lorsque vous devez vous connecter à un compte privé ou une application (mails, banque en ligne…)
  • Assurez-vous de savoir d’où vient le WiFi : certains pirates peuvent créer un réseau simplement pour profiter de vos données personnelles
  • Contrôlez que le réseau et les sites apparaissent bien sécurisés (HTTPS et cadenas affichés)
0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-huit − 14 =