la politique de confidentialité des données personnelles des géants du web

L’EFF (Electronic Frontier Foundation), une ONG américaine spécialisée dans la défense des droits des internautes, a publié cette semaine son rapport annuel “Who has your back”. Ce rapport a pour but d’évaluer la politique de confidentialité des données personnelles des géants du web:Who has your back.
Dans l’ordre d’apparition les critères sont les suivants:

  1. L’entreprise exige un mandat en cas de demande d’accès à un contenu par le gouvernement.
  2. L’entreprise informe ses utilisateurs des requêtes du gouvernement.
  3. L’entreprise publie des rapports de transparence.
  4. L’entreprise informe ses utilisateurs de la manière dont elle traite les requêtes du gouvernement.
  5. L’entreprise se bat pour les droits de ses utilisateurs devant les tribunaux
  6. L’entreprise se bat pour les droits de ses utilisateurs devant le congrès.

Le grand gagnant de cette année est Twitter, avec ses 6 étoiles le réseau social prouve encore une fois que les données de ses inscrits sont importantes. Apple ne paye pas de mine avec une étoile au compteur et Google étonne avec un total de 5 étoiles.
Il est important de mentioner que ces résultats concernent la protection de vos données face aux gouvernements. Aux Etats-Unis la législation concernant la vie privée est très différente de la législation européenne et il est donc important pour les entreprises de montrer qu’ils protègent les données de leurs clients. En Europe les choses semblent quelques peu différentes; Google, qui a 5 étoiles sur 6, n’est pourtant pas bien vu et enchaine les mise en demeure et les plaintes auprés des différentes Cnil européennes.
Les géants du web protègent nos données du gouvernement mais c’est plus souvent d’eux-même qu’il faut les protéger.

Exemple parfait pour la situation: les amateurs de porno piégés par Blackberry.
Si vous possédez un Blackberry Z10, faites attention à vos paramètres de confidentialités! Il y a peu un utilisateur de Blackberry a pu avoir la charmante surprise de voir les vidéos pornographiques qu’un de ses amis regardait. Celles ci étaient partagées comme peu l’être un morceau deezer sur votre profil Facebook.

Ci-dessous une impression écran de ce que pouvait voir l’utilisateur:
Blackberry dévoile les vidéos que vous regardez.

Blackberry n’est pas présent dans la liste certes mais même s’il l’était avec 6 étoiles cela aurait-il empêché la publication de ces informations? Protéger nos arrières c’est aussi ne pas divulguer nos données publiquement.