Reseau sociaux avec iProtego

Jamais Madame Padebolle n’aurait imaginé que les choses prennent une telle tournure il y a encore deux semaines. Elle vient de faire une recherche sur son nom prénom « Carole Padebolle » et n’en croit pas ses yeux : En première position, un blog lui est entièrement dédié : Carole Padebolle. En 4ème position, une page Facebook et en 5ème position un compte twitter. Plus loin dans les recherches on peut retrouver des forums qui l’a critique.

Le Web et ses pages de résultats

Les contenus de ce blog, le titre et les photos censées la représenter, sont particulièrement blessants, et font passer Carole pour une personne peu recommandable et de petite vertu. Carole est catastrophée à l’idée que son patron, ses enfants ou ses amis voient cela. Tout s’effondre autour d’elle, sa e-reputation… Ces sites sont aux USA, le propriétaire du nom de domaine est inconnu, et si ça se trouve, Facebook et Twitter, eux mêmes n’ont pas la bonne adresse IP si l’auteur est passé par un service de proxy. Contacter l’auteur ne servirait à rien. Carole connaît cette personne, et au mieux, cela ne ferait que l’encourager davantage. Que faire ?

Régler le problème de dénigrement sur internet

Social Media e-reputation : iProtego.com

Social Media e-reputation : iProtego.com

Pour régler ce problème dans les plus brefs délais, Carole doit prendre contact avec Facebook et Twitter et donner la preuve de l’usurpation de l’identité dont elle est l’objet. Si elle dispose déjà d’un compte chez l’une ou l’autre de ces compagnies, sa démarche s’en trouvera facilitée puisque cela prouvera l’antériorité de l’existence de son compte.

Il lui faudra certainement faire la preuve de son identité avec sa pièce d’identité et éventuellement une copie de la plainte qu’elle aura déposée.

Pour le blog, cela peut s’avérer beaucoup plus long, et il n’y a que 3 possibilités :

  • Retirer le contenu par l’auteur,
  •  Désindexer de google et des autres moteurs de recherches,
  •  Obtenir la suppression via l’hébergeur
0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

un × deux =