L’application Facebook est une vraie mine à échanges. Si pour certains, il s’agit d’interagir avec leurs proches, pour d’autres, en revanche, il s’agit de nuire aux personnes. L’e-réputation des utilisateurs est alors en danger au vu de certains commentaires indésirables qui apparaissant sur les pages de profils ou citant des noms. L’agence Iprotego vous détaille la singularité de ce nouvel outil.

 

Un bouton de désapprobation pour protéger notre image

 

Alors que la méfiance est à l’heure du jour, comment Facebook peut-il promouvoir une interaction sereine entre les utilisateurs? En les laissant « désaprouver » des commentaires inappropriés pour les cacher. L’entreprise effectue actuellement des tests du bouton « downvote » (désaprouver) sur un nombre limité de commentaires de pages publiques. Mais ces actions soulèvent de nouvelles questions sur la censure et le rôle de Facebook en tant que décideur de l’information circulante.

Un porte-parole de Facebook annonce que le but du bouton downvote est de créer un moyen efficace mais léger, de fournir un signal à Facebook lorsqu’un commentaire est inapproprié, inopportun ou trompeur.

 

Les changements apportés aux commentaires

 

Le géant des réseaux a ajouté : » Nous ne testons pas un bouton de répugnance. Nous explorons une fonction qui permet aux gens de nous faire part des commentaires litigieux affichés sur les pages publiques. C’est une expérimentation testé sur un petit groupe d’utilisateurs aux États-Unis. »

Une fois activé, le bouton downvote cache un commentaire et donne aux utilisateurs des options de rapport supplémentaires. Ceux-ci incluent les dénominatifs « Offensif« , « Faux » et « Hors sujet« . Ces signalements pourraient aider Facebook à déterminer si le commentaire est répréhensible. Vous pouvez alors signaler toute forme de  » fausse nouvelle  » ou simplement un contenu peu pertinent. Facebook a déjà ajouté un bouton « Masquer » pour l’ensemble des commentaires. Cependant celui-ci est généralement caché derrière une flèche déroulante près du nom de l’utilisateur ayant fait la publication. Le bouton downvote propose quant à lui une option immédiatement cliquable.

 

Pour en savoir plus sur les messages négatifs et leurs impacts sur votre image, nous vous conseillons l’article « Comment gérer les avis négatifs des consommateurs ? ».

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 × cinq =