Alors que dans la plupart des réseaux sociaux vos paramètres de confidentialité se trouvent dans le panneau dédié à la protection de vos données personnelles, sur Facebook, tout cela est éparpillé dans plusieurs endroits sur votre profil et votre compte.

Veuillez-vous connecter à votre compte Facebook afin de visualiser les liens présents dans le reste de l’article

Gérer vos paramètres et outils de confidentialité

Premièrement, dans les paramètres et outils de de confidentialité, la simplicité est de mise avec deux encarts :

  • Qui peut voir mes contenus ?
  • Qui peut me trouver lors d’une recherche (sur Facebook et les moteurs de recherche)

Lire la suite

Monsieur le Ministre du redressement productif,

J’ai, comme de nombreux acteurs du web lu avec attention vos récents propos sur le sujet de la protection de l’identité numérique qui interpellent nécessairement les professionnels de ce milieu.

En effet, comme beaucoup d’autres nous travaillons activement et concrètement sur ce sujet depuis plusieurs années, aussi quand enfin il semble possible qu’un ou deux membres du gouvernement se soucient de ce sujet, cela suscite un vif intérêt et de réelles attentes.

Nous avons publié la semaine dernière par le biais d’une lettre ouverte à Madame Fleur Pellerin, la ministre déléguée aux PME, à l’innovation et à l’économie numérique 4 Propositions pour protéger l’identité numérique des internautes.  Ces propositions regardent, le fondement juridique des données nominatives, la gestion et le cycle de vie des données, ainsi que les obligations des éditeurs de fichier et les droits des internautes.

Ces propositions n’ont d’autre visée que de protéger la capacité des internautes à gérer leurs données et garder le contrôle de leur identité numérique et ne sont, sans doute pas utilisable à d’autre fins.

Si votre proposition de localiser nationalement les data-center des grandes compagnies, venait à voir le jour, cela développera peut-être des recettes fiscales et tant mieux, mais en quoi les données des internautes, et ce faisant leur identité numérique sera t’elle mieux protégée ?  Que mes données soit à Washington ou à Paris ne change pas structurellement les problèmes liés à la protection de mon identité numérique ?  elles n’en sont pas plus sécurisée pour autant ?  Je ne suis pas plus informé de leur évolution ? Ni de leur nature ?  En quoi puis je mieux agir ?

D’abord parce que Google et Facebook ne sont pas tout le web, et que le respect des données nominatives concernent des centaines milliers de sites web et de sociétés, en France et en Europe pour qui ces considérations financières sont sans objet, Toutes ces entreprises gèrent aussi nos données nominatives.

Ensuite parce que c’est la gestion globale qui en est faite, les règles de l’art qui sont en vigueur et surtout celles qui sont mises en pratique qui déterminent l’exposition au risque de diffusion incontrôlée.

Prendre en compte ces aspects demande évidemment une évolution des aspects juridiques liés aux droits des internautes-citoyens-consommateurs, mais surtout, cela demande nécessairement que les majors donnent l’exemple, donc souhaitent collaborer.

Nous avons sur ce point une proposition d’architecture sur laquelle nous sommes disposés à échanger qui consiste en une approche ouverte destinée à générer un cercle vertueux et non pas un cercle vicieux.

De notre point de vue, la localisation des data-center est un évènement sans effet sur la réelle protection de l’identité numérique des internautes, alors si vous vous emparez de ce sujet pour servir les intérêts de votre ministère, s’il vous plait, faites aussi et avant tout, que les intérêts des internautes soit servis d’abord.

Sincères salutations,

Un internaute, citoyen, consommateur

Ludovic Broyer
iProtego

 

En ce début de mois de juillet, bon nombre d’étudiants profitent au maximum de ces dernières vacances d’été avant de faire leur entrée dans le monde du travail. Aujourd’hui, plage, soirées et sieste sont les mots d’ordres, mais dans peu de temps, entretiens, curriculum vitae et travail prendront le relais.

Afin d’éviter les mauvaises surprises, commencez dès aujourd’hui à contrôler votre e-réputation en vue de votre entrée dans le monde professionnel.

Lire la suite

 

Logo de Google+

 

 

 

 

Bientôt une semaine que l’on entend parler de Google+ un peu partout sur la toile. Dans la presse, sur les blogs, sur Twitter… le lancement de la beta fermée du nouveau service de Google fait beaucoup de bruit et c’est loin d’être fini !

Mais pourquoi tant d’engouement ? Google+ est loin de remplacer Facebook qui vient récemment de franchir le cap des 750 millions d’utilisateurs. Certes. Mais il a les moyens de réussir là où Buzz et Wave ont échoués : faire de la firme de Moutain View un acteur important du web social.

 

Lire la suite