Avec Ipsos, Google mène une enqûte sur l'utilisation d'Adwords dans les PME

Vous voulez en savoir plus sur les vrais dépenses des PME Françaises pour leur budget Internet ? Google aussi. Alors avec Ipsos, ils ont réalisé une enquête auprès de plus de 800 PME françaises, qui semblerait-il, ne consommeraient pas encore assez d’adwords.

L’enquête Ipsos

Cette étude balaye le scope des usages des entreprises en matière de présence sur Internet, afin d’apporter un éclairage sur le potentiel du marché des PME et aussi afin de cerner les attentes des futurs clients : Les entreprises qui comptent “venir” sur internet dans les trois prochaines années.

Les 3,2 millions de clients potentiels que représente en France le “small and medium business” sont taggées par le géant de Mountain View comme étant une “opportunité significative de revenus”.

S’agit-il de les manger à la sauce “Adwords” ? Pas si sur !

Pour commencer, voici les chiffres mis en avant dans le communiqué de presse accompaggnant l’étude :

  • 4 PME sur 10 possèdent un site web, mais seulement 3 sur 10 en font un usage actif.
  • Les PME qui ne sont pas présentes en ligne sont majoritairement des commerçants indépendants, provenant pour la plupart du secteur industriel et ayant une activité.
  • essentiellement locale.
  • Les PME ayant un site Internet sont généralement des entreprises de plus grande taille, de 10 à 50 employés, issues du secteur tertiaire et exerçant une activité avec un rayonnement national ou international.
  • Parmi les entreprises qui ne sont pas présentes en ligne, 1 sur 4 ne mène aucune campagne de promotion.
  • Pour 95% des entreprises ayant un site Internet, cette vitrine représente leur principal outil de communication.
  • Les freins à une présence en ligne : dans l’ensemble, la raison pour laquelle les entreprises n’ont pas de site Internet est qu’elles n’en voient pas l’intérêt et pour ceux qui le voient, l’expertise et le temps restent des freins majeurs.
  • Les avantages perçus : Pour la majorité, le principal intérêt d’un site Internet c’est la possibilité d’atteindre une audience plus large.

Maintenant, d’autres chiffres, issus de l’étude qui ne sont pas mis en avant :

  • 27% des PME ayant un site, attendent une croissance de leur entreprise grâce à la publicité en ligne.
  • Seul 11% des entreprises qui n’ont pas de site Internet comptent en créer un dans les 3 ans.
  • Que ces prospects présument y consacrer un budget de 1000 € (ils y mettront en réalité en moyenne le double).
  • Pour les PME française, la promotion en ligne passe essentiellement par le référencement (71%).
  • L’investissement web moyen se situe autour de 1300 € pour la création du site et 800 € pour la maintenance.
  • Le budget moyen global de communication annuelle est de 2900 € pour les PME interrogées.
  • Entre les coûts de création, de maintenance et de publicité , les budgets sont plutôt serrés.
  • Qu’une offre de création de site web serait pertinente pour gagner ces futurs clients.
  • Plus que la gratuité, la qualité d’un service client personnalisé serait un facteur clé pour les prospects.
  • Google est une marque légitime, crédible et positive pour apporter l’expertise internet aux prospects.
  • Que la communication sur Adwords est à son effet maximum puisque c’est déjà essentiellement le bouche à oreille qui véhicule la marque aujourd’hui.

Serait-ce les contours d’une offre packagée qui se dessine à travers les éléments clés de cette étude ?

Si pour vendre des Adwords il faut équiper les entreprises, qu’à cela ne tienne !

D’ailleurs, dans cette étude la performance de pagejaunes en la matière est relevée (4%), n’est-ce pas un challenge à tenter le leader mondial de la recherche sur internet ?

Imaginons un peu : Google Sites PME : Création du site, du graphisme, d’une boutique en ligne, hébergement, nom de domaine, référencement naturel, et liens sponsorisé, analytics, et tout cela géré à partir de votre seul compte google et de votre interlocuteur (commercial?) dédié. Vous êtes pris en charge, accompagné dans toutes les démarches liées à la vie de votre site.

Votre unique travail, désormais, sera de définir le montant de l’obole quotidienne que vous consacrerez désormais à “Google du Web” pour monnayer votre existence sur internet.

Source de l’étude en ligne.