Identité numérique

Avec Internet, vous n’êtes plus des inconnus. Il ne sert à rien de se déconnecter ou de débrancher votre ordinateur. Vous serez visible à travers les informations publiées sur vous par vos amis, votre voisin ou collègue. Internet est devenu une place publique à l’échelle mondiale sur laquelle votre image personnelle se construira.

Cette place publique vous façonnera une identité numérique positive, négative ou neutre. Et si, vous ne faites rien pour définir cette identité, les autres le feront à votre place. Ainsi, il y a de très grand risque que celle-ci ne corresponde pas à ce que vous êtes réellement.

Les différents types de l’identité numérique

L’identité numérique est composée d’une identité sociale, culturelle et personnelle. Il s’agit de l’ensemble des activités réalisées par un internaute sur la toile. Autrement dit, l’identité numérique s’érige sur la base de plusieurs éléments :

  • les données personnelles associées aux profils sociaux
  • les informations partagées ou oubliées sur la toile
  • les traces laissées volontairement et involontairement (coordonnées, avis, les commentaires, les avatars, etc.)

Cependant, veuillez ne pas confondre les informations (ce sont vos profils qui donnent des informations sur vous) et les traces (il s’agit de votre comportement sur le web qui laisse des traces).
Toutes les bribes d’informations participent à la création d’une identité numérique qui caractérise une personne, sa personnalité, ses habitudes, etc.

Les utilisateurs au centre de la communication numérique

Le web 2.0 facilite l’interaction avec le contenu d’autres pages et entre les internautes. Ainsi, les données laissées font partie du domaine public et créent la réputation web d’une personne. Ce qui signifie que, vos contenus laissent des traces sur les différents sites hébergeurs et dans l’index des moteurs des moteurs de recherche. Ces différents liens permettant les échanges, diffusent très rapidement l’information, sans que vous puissiez en maîtriser les limites et les conséquences.

Les outils web 2.0, clés de l’identité numérique

Le « réel » et le « virtuel » maintiennent des relations vacillantes au sein de notre monde hyper connecté. Dans les années 2000, les internautes sont passés du statut de consommateurs passifs à un statut de contributeur actif (création de contenus).

La messagerie instantanée, les sites de rencontres, réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Viadeo, Linkedin, etc.), blogs, wikis, flux rss (google reader), multimédias (you tube, dailymotion, flickr, etc.), sites collaboratifs, les outils de partage de documents et curations (slideshare, scoop ti, etc.) nourrissent un modèle culturel de l’identité. Ces différentes interfaces numériques changent le regard porté sur vous-même, sur l’Autre et sur le monde.

E-réputation ou réputation sur le web

L’e-réputation représente l’image que l’on se fait d’une personne, d’une entité grâce au web. Désormais, n’importe qui peut publier sur la toile (blog, forum, réseau social, etc.) sans aucun contrôle de qui que ce soit. Vous perdez complètement la maîtrise d’une information dès qu’elle est diffusée par une tierce personne et son accès devient public en raison de l’indexation par les moteurs de recherche et de la sauvegarde dans les caches.