Lundi 27 mars, le printemps a pointé son nez il y a déjà près d’une semaine ! Entre admiration d’éclosions de fleurs et bains de soleil pour les plus chanceux, venez découvrir quelques actus du web qui ont marqué cette première semaine printanière :

Instagram : davantage de censure pour les contenus sensibles

On commence cette news sur le thème de la censure avec le réseau social de photos Instagram qui a annoncé il y a peu flouter prochainement les publications sensibles, même si ces dernières respectent le règlement de la plateforme. Ainsi, les photos signalées par les utilisateurs dont le signalement sera validé par un modérateur pourront apparaître comme ci-dessous :

censure-instagram

Il vous suffira alors de cliquer sur l’écran pour faire apparaître la photo normalement. Une décision que le PDG d’Instagram, Kevin Systrom, justifie pour éviter les «expériences indésirables » sur sa plateforme.

Pour rappel, Facebook propose déjà cette fonctionnalité dans le fil d’actualité de ses utilisateurs.

La CNIL se met à l’heure de Snapchat

Puisqu’on parle de réseau social de photos, pourquoi ne pas parler aussi de Snapchat ? D’autant plus qu’une annonce de la CNIL va certainement rassurer certains utilisateurs : l’organisme lance en effet ses stories proposant de découvrir en quelques secondes des astuces et outils pour mieux protéger sa vie privée sur le web.

Pour accéder aux publications Snapchat de la CNIL, on vous invite à scanner le code sur l’image ci-dessous ou rechercher « cnilfr » dans l’annuaire de l’application

snapchat_cnil

Google Maps et le partage de localisation en temps réel

Toujours sur le thème de la vie privée, une nouvelle qui ne ravira pas ses défenseurs : Google a en effet annoncé proposer prochainement le partage de localisation en temps réel. Concrètement, cette fonctionnalité s’avérera bien pratique pour retrouver ses amis au sein d’une foule ou pour partager un peu plus son expérience lors d’un voyage par exemple. Autre point positif : la fonctionnalité ne sera apparemment pas activée par défaut, ce qui évitera les mauvaises surprises et l’intrusion dans votre vie privée, sauf si la fonctionnalité est activée par une personne tierce à votre insu…

Fake news : vers de lourdes sanctions ?

On passe maintenant à un tout autre sujet que l’on a déjà abordé plusieurs fois au cours de différents articles : les fake news. Souvenez-vous : on avait déjà parlé des différents outils de signalement d’ores et déjà disponibles pour alerter des fausses infos ou des canulars présents sur la toile. Aujourd’hui on aborde le sujet sous un angle plus juridique. En effet, un projet de loi propose de sérieuses sanctions pour punir la diffusion de ces fausses informations : jusqu’à un an de prison et 15 000 euros d’amende pourront ainsi être infligés aux créateurs et partageurs de ces « fake news ». Avec pour cela une différenciation claire entre le partage sans volonté de nuire (quelqu’un se trompe et partage une fausse nouvelle qu’il croît véridique) et celui avec la claire intention de causer du tort. Ce sont donc les acteurs du web se trouvant dans la deuxième catégorie qui seront sanctionnés.

Le buzz de la semaine : quatre mamies racontent leur vie

On termine cette chronique sur une touche humoristique avec le buzz de la semaine où quatre séniors racontent leur vie dans la web-série « un siècle vous contemple ». Les quatre mamies abordent ainsi des sujets aussi variés que l’élection de Donald Trump, la popularité de Pikachu ou encore l’école catholique. On vous laisse découvrir le premier épisode via la vidéo ci-dessous, les autres étant disponibles directement sur la chaîne Youtube de Garéal.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

20 − treize =