C’est une idée copiée sur Twitter ou sur Facebook, mais dédiée à la Bourse. Sur le site « hopee », les investisseurs vont pouvoir échanger des informations boursières, et ils seront notés en fonction de la pertinence des recommandations postées. Ce qui crédibilise l’ensemble.

« Quand nous organisons des concours pour les clients de Cortal Consors, certains réalisaient de très belles performances boursières, les conseils que ces clients particuliers sont capables de délivrer ont donc une valeur certaine et personne …ne le sait », constate Benoit Gommard, directeur général de Cortal Consors France (groupe BNP Paribas). Partant de ce constat, le spécialiste du courtage boursier en ligne, qui totalise 500.000 clients en France, a voulu donner la parole aux plus avisés de ses clients et au-delà à tous les particuliers boursicoteurs. S’inspirant des réseaux sociaux comme Twitter ou Facebook, Cortal Consors a annoncé ce matin la naissance de « hopee, le premier réseau social boursier en france » (www.hopee.fr), totalement gratuit et ouvert à tous.Le principe est simple : tout le monde peut donner son avis sur une action ou une société cotée, mais cet avis va ensuite être évalué et au final chacun obtiendra une sorte de note de fiabilité, basée sur trois critères : son taux de réussite (nombres de recommandations judicieuses versus le nombre total de recommandations postées), sa performance (rentabilité des recommandations) et aussi du nombre de recommandation émises. C’est une peu le même fonctionnement que sur e-bay où acheteurs et vendeurs reçoivent une sorte de note. Bien sûr, cela crédibilise le discours des internautes boursiers les mieux notés. Sans compter qu’ aucun commentaire n’arrive sur le site avant d’avoir été préalablement contrôlé par un modérateur professionnel (insultes, questions raciales, religieuses, etc. sont écartées).C’est là le principal intérêt de ce nouveau site, totalement indépendant du site de vente de titres de Cortal Consors. Sur les autres sites boursiers, il est souvent impossible de vérifier la provenance de l’information et surtout de juger par avance de sa pertinence. Sur « hopee », plus un intervenant est bien noté, plus les autres auront tendance à le croire et seront tentés de suivre ses conseils d’investissements boursiers. Du néophyte au boursicoteur averti

Qui peut utiliser un telle communauté ? « Tout le monde, répond Benoit Gommard. Le débutant peut y tester ses idées et sa propre performance, l’investisseur actif en Bourse peut, lui, découvrir de nouvelles idées d’investissements et, l’investisseur chevronné pourra confronter ses idées avec celles des autres membres de même niveau ». En un clin d’oeil, chaque membre peut visualiser les meilleurs conseils boursiers des autres et se tenir informé de son propre classement. C’est bien sûr aussi très ludique. « Les investisseurs actifs ont généralement le goût de la compétition » et ils trouveront de quoi satisfaire leurs instincts sur « hopee », puisqu’ils peuvent participer à des jeux réguliers (internationaux ou nationaux) pour se comparer les uns aux autres, mais aussi « défier » d’autres investisseurs…

Son grand frère, le site allemand, ouvert il y a un an, totalise près de 30.000 membres. L’objectif de « hopee » version hexagonale est « d’atteindre les 25.000 membres en fin d’année », selon Benoit Gommard. Ouvert il y a un mois pour ce nouveau forum boursier compte déjà 3.500 membres et 30 à 40 recommandations sont déposées par jour.

Source :

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quinze − quatorze =