A la recherche d'un emploi ? Voici comment surveiller son e-réputation

Ne laissez pas des photos ou des tweets douteux, un profil LinkedIn dépouillé ou des messages négatifs échappant à votre contrôle faire dérailler un entretien d’embauche qui, autrement, se déroulerait bien. Utilisez nos conseils pour surveiller votre réputation personnelle en ligne et obtenez le poste de vos rêves.

Être bien vu sur Google peut demander du temps et des efforts

Vous êtes sur le point de passer un entretien d’embauche. Vous avez peaufiné votre CV et rédigé la lettre de motivation parfaite. Vos références et vos sujets de conversation sont bien alignés. Mais êtes-vous allé sur Google récemment ? De nombreux candidats passent des heures à préparer un entretien important, mais ils ne prêtent pas attention à leur “CV en ligne”, ni à la façon dont il apparaît dans les dix premiers résultats de recherche Google.

De nos jours, il est évident qu’un employeur cherchera sur Google tout candidat sérieux et regardera sa première page de résultats de recherche. Il n’est jamais trop tôt pour surveiller votre réputation en ligne.

Faites attention à ce que vous partagez en ligne

Les moteurs de recherche creusent profondément dans Facebook, Twitter et d’autres services de partage d’informations afin d’indexer autant de contenus pertinents que possible sur les personnes, les lieux et les choses.

Comme toujours, ne postez pas de photos en train de faire quelque chose que vous ne voudriez pas que les employeurs potentiels voient. Bien entendu, vous pouvez limiter votre contenu Facebook à vos amis et aux amis de vos amis, et n’autoriser que les personnes invitées à voir vos tweets. Cependant, les paramètres de confidentialité semblent changer tout le temps, il est donc toujours utile de faire preuve de prudence.

Cacher les résultats de recherche personnalisés

Lorsque vous vous connectez à Google, désactivez toujours les résultats de recherche personnalisés, car Google ne présente pas les mêmes résultats de recherche à tout le monde. Le moteur de recherche affichera plutôt ce qu’il pense être le plus pertinent pour vous, en tenant compte notamment de votre situation géographique, de votre réseau social et des sites que vous avez visités.

Google a récemment ajouté un bouton pour masquer les résultats personnels, ce qui vous donnera une vue plus objective de vos résultats de recherche. Lorsque vous êtes connecté à Google, vous le trouverez dans le coin supérieur droit des pages de résultats de recherche.

Regardez au-delà de la première page des résultats de recherche.

La plupart des employeurs, clients ou autres ne se donneront pas la peine de regarder au-delà de la première page de vos résultats de recherche, surtout s’ils trouvent des éléments positifs à votre sujet à la page 1. Vous devriez cependant contrôler la page 2 de vos résultats. En effet, le contenu de la page 2 pourrait soudainement apparaître sur la page 1.

Occupez autant de places que possible sur la page 1 de Google.

Les moteurs de recherche perçoivent les sites de médias sociaux tels que LinkedIn, Facebook, Twitter comme faisant autorité. Cela signifie que le contenu de ces sites a de fortes chances d’atteindre la première page des résultats de recherche pour un mot-clé pertinent. Pour être proactif, il faut créer et maintenir des profils sur ces sites et les optimiser correctement.

Si l’idée d’être sur un tas de sites de médias sociaux peut vous faire craquer, revendiquez au moins votre profil et votre URL, comme facebook.com/votre nom. Cela empêche les autres d’obtenir cette URL et de diluer potentiellement vos résultats de recherche sur Google. Remplissez vos profils de médias sociaux aussi complètement que possible et reliez-les les uns aux autres. Plus vous ferez cela, plus Google considérera tous ces liens comme pertinents.

S’attaquer de front aux éléments négatifs

Y a-t-il quelque chose de négatif à votre sujet sur la première page de Google que vous ne pouvez pas contrôler – par exemple, un article de journal très critique ? Si c’est le cas, ne l’ignorez pas lors d’un entretien d’embauche. Vous pouvez être sûr que votre employeur potentiel l’a vu. Soyez ouvert à ce sujet lors de votre entretien et envisagez d’inclure un lien vers l’article de journal sur votre CV, ainsi qu’un lien vers un article ultérieur qui montre que les accusations sont exagérées.

Si le contenu négatif est enfoui profondément en page 2 ou 3 de vos résultats, ne le portez pas à l’attention d’un employeur – il ne l’a peut-être pas vu. Cependant, vous devez vous préparer.