On associe souvent les réseaux sociaux à quelque chose de futile, « pour s’amuser », pour simplement échanger avec ses amis. Pourtant, la montée en popularité des réseaux sociaux à vocation professionnelle (comment ne pas citer l’incontournable LinkedIn ?) et des tendances Twitter basées sur l’emploi tendent à nous montrer que oui, les réseaux sociaux deviennent de plus en plus des places virtuelles où l’on peut trouver…un emploi.

Recrutement et réseaux sociaux en quelques chiffres

Saviez-vous que 91% des recruteurs étaient actifs sur les réseaux sociaux et que 90% de ceux-ci regardaient les profils sociaux d’un candidat avant de se positionner sur son embauche ? Avec des chiffres aussi importants, on commence à comprendre l’importance des réseaux sociaux dans le processus de recrutement

E-réputation, identité numérique…sur les réseaux sociaux

L’e-réputation, c’est comme la réputation sauf que c’est…sur Internet. En clair, l’e-réputation, c’est ce que l’on dit de vous sur le web. Ça peut donc être ce que vous dîtes de vous mais aussi ce que les autres disent de vous ! On en vient alors à deux notions-clés : l’identité numérique et le personal branding. L’identité numérique qui est, vous vous en doutez, le pendant virtuel de votre identité réelle. Le personal branding est quant à lui l’art et la manière de se vendre sur les réseaux sociaux et le web en général. En clair, il faut savoir montrer qui l’on est, ce que l’on sait faire et ce que l’on a déjà fait, et faire en sortes que ces informations valorisantes soit facilement et rapidement accessibles sur le net. En revanche, on veillera à ne pas voir apparaître des choses négatives à son égard telles que des mauvaises recommandations, des insultes ou photos compromettantes sur le net.

Et les réseaux sociaux dans tout ça ? Eh bien ils constituent un canal privilégié pour justement faire son personal branding simplement et efficacement. Si vous souhaitez vous faire connaître sur le marché du travail, être visible des recruteurs ou vous forger un réseau professionnel, rien de tel que LinkedIn par exemple. Viadéo, son concurrent constitue également un bon complément. Autre exemple, Wizbii, spécialement dédié aux étudiants en recherche de stage, d’alternance ou de job d’été. Facebook est quant à lui le réseau social sur lequel l’on « fouine » le plus souvent afin d’obtenir des infos la personnalité et le style de vie d’un candidat avant son recrutement ; attention donc aux infos personnelles et photos que vous diffusez sur votre profil !

Postuler directement via les réseaux sociaux

Si les candidats sont visibles sur les réseaux sociaux, sachez que les offres d’emploi le sont également ! Citons l’incontournable hasthag Twitter #i4emploi. Celui-ci indique une offre d’emploi, comme on le voit sur l’exemple ci-dessous (eh oui, nous recherchons d’ailleurs un expert SEO chez iProtego !).

iprotego_seo

Notons cependant qu’il ne s’agit que de CDD ou CDI, pas de stage, ni d’alternance ou de mission freelance. Il ne vous suffira alors plus qu’à cliquer sur le lien accompagnant le hashtag dans le tweet pour accéder à la page de l’offre d’emploi et pourquoi pas y postuler à votre tour.

Comment trouver un emploi sur les réseaux sociaux : les conseils d’iProtego

On peut donc trouver un emploi sur les réseaux sociaux ; quelle bonne nouvelle ! Oui, mais à condition de bien respecter quelques petites règles et suivre quelques astuces. iProtego vous propose d’en découvrir quelques-unes :

N’hésitez-pas à vous « Googliser » régulièrement, c’est-à-dire à vérifier ce que l’on dit de vous sur le moteur de recherche. Vous pouvez d’ailleurs tout aussi le faire avec Bing,Yahoo, Qwant ou d’autres moteurs de recherche, même s’ils sont beaucoup moins utilisés que Google.
Personnalisez vos profils au maximum : afin de montrer que vous êtes unique, assurez-vous d’ajouter une photo de vous, de compléter la description requise sur le réseau social afin de décrire qui vous êtes, vos idées, votre expérience pro, vos ambitions pour l’avenir…autant d’éléments qui doivent représenter finalement la personne que vous êtes auprès de futurs employeurs. Si vous avez un CV ou un portfolio en ligne, c’est le moment où jamais de le partager !

 

 

Suivez les comptes pertinents et les bons hashtags sur Twitter . N’hésitez pas à faire du following régulier de comptes intéressants et influents (comprendre : qui proposent des offres d’emploi dans votre branche ou des conseils pour trouver un job, qui sont actifs). Pour les hashtags, choisissez en une dizaine maximum relatif à votre secteur d’activité (ex : nom du poste cherché).


Et justement, actif, soyez-le ! Sans toutefois noyer vos contacts dans une avalanche de posts quotidiens, postez de temps en temps une actualité en rapport avec votre secteur d’activité (ex : presse-citron et le blog du modérateur si vous êtes dans le digital), interagissez par des likes ou des commentaires…
Humanisez vos relations : n’hésitez-pas, par exemple lors d’un Retweet, à ajouter un commentaire et mentionner des personnes que le tweet pourrait intéresser. Interagissez aussi avec des membres de l’écosystème en répondant à leurs tweets.
Si vous êtes inquiet pour votre réputation en ligne, n’hésitez pas à utiliser des outils gratuits pour la vérifier. Google Alert vous permet ainsi de recevoir des alertes en temps réel quand votre nom est nouvellement mentionné sur le web. Autre exemple : Osculteo qui vous permet d’avoir un diagnostic gratuit de votre réputation sur Internet et qui vous permet même de commander des suppressions des contenus gênants qui pourraient vous porter préjudice pour une future embauche !

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

11 − 6 =